Articles Tourisme
Inscrivez-vous à la lettre d'information du Couserans...
Cliquez-ici pour revenir au site officiel du Pays Couserans

> Pays & Développement durable > Au service du Pays > Nos Communes et Communautés de Communes > Commune de Biert > Articles Tourisme

Enregistrer au format PDF Patrimoine

L’Eglise de Biert, un bâtiment monumental

L’église de Biert fut érigée en 1552, comme annexe de celle de Massat. Nous tirons cette information de l’ouvrage de Michel Galy (Une Communauté en résistance — Massat aux XVIe–XVIIIe siècles, éditions Lacour).

L’architecture de notre église est des plus classiques. Plusieurs aspects méritent l’attention.

* Les grandes dimensions de la nef (40 m × 16 m), qui traduisent le fait qu’elle a été construite à une époque où la paroisse de Biert dépassait les 2 000 habitants.

* La décoration intérieure, qui est très lumineuse, dont une partie (le plafond) est non figurative, tandis que, tout autour de l’autel, des tableaux muraux illustrent des scènes du Nouveau Testament (Transformation de l’eau en vin aux noces de Cana, et la multiplication des pains). Le chemin de croix actuel date de l’époque de l’abbé Daran (entre 1918 et 1938). Les statues datant de l’origine de l’église sont Saint-Barthélémy, Saint-Pierre, Saint-Paul, Saint-Joseph, la Vierge et Notre-Dame de Biert. Les autres ont été ajoutées par la suite.

Lustre central, fort imposant, don d’une paroissienne, Philippine Delpy, arrière-grand-tante de deux Biertoises actuelles : Francine Gaubert et Jeannette Loubet (dite de Fayette). Selon le témoignage de Léon Rivère Fayette, leur grand-père, les initiales de la donatrice sont gravées quelque part sur le lustre.

l’église de Mourès

Située dans le hameau de Mourès, à plusieurs kilomètres du village de Biert, sur la route départementale D 118 menant au col du Saraillé, l’église de Mourès est principalement utilisée pour les obsèques des personnes qui ont leur caveau familial au cimetière de Mourès.

La mémoire collective a toujours connu une église à Mourès. C’est le siège de la paroisse du Saraillé, qui avait un curé titulaire jusqu’à la guerre 1914–1918. En 1914, c’était Gustave Isaure. Après ce dernier ce fut l’abbé Esquirol, qui en outre avait la qualité d’exorciste.

L’aire géographique de cette paroisse englobait les hameaux situés dans la vallée du ruisseau de Bagen. À l’église est accolé un cimetière. À côté se situe le presbytère, aujourd’hui habitation privée.



- Mentions légales Plan du site  Se connecter Natys.fr  Crédits - © Tous droits réservés 2007